Attentat terroriste sans précédent à Paris : plus de 130 morts

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

Attentat terroriste coordonné à Paris

Attentat au Bataclan de Paris

Le Bataclan au cœur du carnage

Plus de 130 morts et 200 blessés, dont 90 en état d’urgence absolue. Le bilan de l’attentat est encore provisoire, mais les policiers ont pu identifier 7 lieux d’attaque distincts frappés par des kamikazes armés dans la nuit du 13 novembre 2015.

La salle de spectacle du Bataclan (11e arrondissement) a été la scène d’une prise d’otage particulièrement sanglante : 82 personnes ont été tuées « à l’aveugle » alors qu’elles assistaient à un concert de rock métal. A visage découvert, 4 terroristes ont abattu les spectateurs du Bataclan durant près de 3 heures. Des témoins les auraient entendu crier « Allah Akbar » et « Pour la Syrie ». Un des attaquant a été tué par la police, les 3 autres ont actionné leurs ceintures explosives avant d’être appréhendés.

Stade de France, Charonne, Bichat, Fontaine au roi, Voltaire…

  • Au même moment, le Stade de France était victime d’un attentat : 3 explosions ont retenti autour de l’enceinte sportive pendant le match de football France-Allemagne, devant 80 000 spectateurs, qui ont dû patienter sur les pelouses du Stade avant de pouvoir évacuer les lieux. 4 personnes ont perdu la vie, dont 3 terroristes qui se sont fait sauter aux portes du Stade. Le Président François Hollande, qui assistait à la rencontre sportive, a été exfiltré dès le début de l’attaque.
  • Rue de Charonne, 19 personnes sont mortes suite à une fusillade visant un café et un restaurant japonais.
  • Rue Bichat, 12 passants ont été tués sur la terrasse du restaurant Le Petit Cambodge.
  • Rue de la Fontaine au roi, près de la place de la République, 5 personnes ont été abattues par plusieurs rafales de mitrailleuse automatique.
  • Boulevard Voltaire, un terroriste s’est fait exploser de l’autre côté de la place de la République.

« C’est une horreur », François Hollande

Après l’intervention immédiate de Barack Obama, qui a rappelé son soutien à la France et à ses valeurs, François Hollande a déclaré l’état d’urgence sur tout le territoire et décrété un deuil national de 3 jours. Le Président a parlé d’un « acte de guerre organisé par Daesh », d’une « armée terroriste » et de « complicité internes ». Conséquences directes de l’attentat : de nombreuses stations de métro et lignes de bus parisiennes sont encore fermées ce matin, l’aéroport d’Orly a annoncé la fermeture de ses vols, aucun événement sportif n’aura lieu sur la capitale ce weekend et touts les établissements scolaires d’Île-de-France ont fermé leurs portes.

#PorteOuverte sur Twitter

Alors que les terroristes n’étaient toujours pas appréhendés, des milliers de parisiens se sont retrouvés bloqués dans les rues, sans possibilité de regagner leur domicile. Le hashtag #PorteOUverte est alors spontanément apparu sur Twitter. Les habitants des quartiers touchés ont annoncé par centaines ouvrir leurs portes à tous ceux qui ne pouvaient pas se mettre à l’abri. Un élan de solidarité inconsidéré qui prouve à nouveau que le peuple de France n’est pas prêt à renoncer à son humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *