Les mères de familles nombreuses vivraient plus longtemps

7 Flares Facebook 0 Twitter 0 LinkedIn 6 Google+ 1 Pin It Share 0 Email -- 7 Flares ×

Mère de famille nombreuse

La science est formelle : plus une femme a d’enfants, plus elle augmente son espérance de vie. Mais attention à ne pas abuser non plus des grossesses : au-delà de 5 bambins, l’effet bénéfique s’estomperait. L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a suivi 900 000 femmes âgées de 40 à 64 ans en 1982 et décédées entre 1982 et 2001. Après avoir minutieusement étudié les causes de leur mort, les statisticiens soulignent aujourd’hui le rôle protecteur de la vie de famille.

Les mères de famille nombreuse ont la belle vie (ou pas)

Être en couple et être maman rallongerait donc l’espérance de vie. Les femmes qui n’ont jamais été mariées à 45 ans ou n’ont pas eu d’enfant auraient des risques de décès plus élevés. Les célibataires seraient ainsi victimes d’une surmortalité de 26 % et celles n’ayant pas eu d’enfant une surmortalité de 14 %.

Par rapport aux femmes sans enfant, l’espérance de vie augmente de :

  • 8 % pour 1 enfant ;
  • 11 % pour 2 enfants ;
  • 15 % pour 3 enfants ;
  • Si avoir 4 enfants reste bénéfique (+11 % d’espérance de vie), le 5e ramène l’espérance de vie à celle des femmes sans enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *