catoune

Les accusations portées contre le patron du renseignement français Bernard Squarcini, supposé avoir dirigé une police parallèle pour enquêter sur la presse et l’opposition, ont suscité démentis officiels et plainte de l’intéressé. La charge de trois journalistes du Point et du Canard enchaîné dans le livre intitulé “L’espion du président” vise indirectement Nicolas Sarkozy, censé avoir laissé s’installer ces pratiques au sein de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Catoune


Catoune

Dessinatrice de Presse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :