catounePlus de deux ans après la catastrophe de Fukushima-Daiichi, les responsables de la centrale nucléaire ont eu pour priorité de refroidir les réacteurs en les arrosant. Ils se retrouvent aujourd’hui avec un site inondé et une quantité astronomique d’eau polluée rejetée dans la mer, sans possibilité de stopper le massacre écologique. Catoune


Catoune

Dessinatrice de Presse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :