catoune« Il n’y a pas de meilleur endroit que le métro pour haïr l’humanité. » écrivait Philippe Jaenada dans La grande à bouche molle. J’éprouve, à titre personnel, un étrange et puissant attrait pour le peuple des trains. Cette fourmilière dégelasse sera, je l’espère, le sujet d’un projet un peu plus long d’ici peu. Catoune


Catoune

Dessinatrice de Presse

C’est l’hiver, les gens sont malades dans le RER | Catoune · 11 février 2015 à 10 h 57 min

[…] de dessins sur le RER ici, ici […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :