catouneL’enquête avance sur l’affaire de la viande de cheval impropre à la consommation et deux « maquignons » (marchands de bestiaux) ont déjà été mis en examen. Les investigations portent à ce stade sur 200 bêtes qui seraient entrées dans le circuit de consommation après être passées dans les laboratoires Sanofi, mais le scandale s’annonce encore de plus grande ampleur selon les enquêteurs. La tête supposée du réseau serait un grossiste en viande chevaline de 59 ans, installé depuis plus de 15 ans à Narbonne. Catoune


Catoune

Dessinatrice de Presse

La colère des éleveurs de porc | Catoune · 20 août 2015 à 14 h 02 min

[…] : les amoureux de l’abattoir nous soulevaient déjà le cœur avec leurs arnaques à la viande de cheval en […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :