catouneAprès le séisme et le tsunami qui ont dévasté le site nucléaire de Fukushima le 11 mars 2011, la menace radioactive reste partout présente, dans la centrale comme sur les territoires contaminés. Paradoxalement, le Japon s’apprête à assouplir les conditions du retour des quelque 160 000 habitants qui ont dû quitter précipitamment la région.


Catoune

Dessinatrice de Presse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :