Primaire de pauvre à Gauche

Tristesse programmée les 22 et 29 janvier

Une réelle inquiétude est partagée par tous, celle de ne pas être à la hauteur du premier tour de la primaire de la droite avec ses quelque 4 millions de participants. Arnaud Montebourg se dit préoccupé par les conditions de réussite de la primaire à gauche. Lundi, le candidat socialiste a donc saisi par courrier le président de la haute autorité éthique du PS, Thomas Clay, pour lui faire part de ses « inquiétudes » quant à l’organisation du scrutin prévu les 22 et 29 janvier prochain. « Le risque d’un rétrécissement et d’un amoindrissement de ce grand moment démocratique est réel, ce qui serait préjudiciable au Parti socialiste et à l’ensemble de la gauche », prévient l’ex-ministre du Redressement productif. Montebourg craint que les organisateurs ne soient pas complètement déterminés à en « assurer la promotion massive ».


Catoune

Dessinatrice de Presse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :