La transition vers le prélèvement à la source, prévu pour janvier 2019, fait de 2018 une « année blanche » fiscale, mais pas une année sans impôts.

“Tu y as cru, patate crue”

Le Parlement a entériné l’entrée en vigueur de cette réforme pour janvier 2019, après un décalage d’un an. Champagne ? Pas si vite. Les contribuables paieront bien des impôts chaque année, en 2018 sur les revenus de 2017 et en 2019 sur les revenus de 2019. Certains y gagneront, d’autres y perdront. D’autres encore trouveront un moyen d’optimiser leur situation.


Catoune

Dessinatrice de Presse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :