Sarkozy mis en examen suite à l’affaire des financements libyens

0 Flares Facebook 0 Twitter 0 LinkedIn 0 Google+ 0 Pin It Share 0 Email -- 0 Flares ×

Coup de tonnerre dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 : après plus de 24 heures de garde à vue, l’ancien chef de l’État français a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

C’est pas du jeu“, Ségolène Royal

Dans les rangs politiques, à droite le placement en garde à vue de l’ancien président a scandalisé, le patron des Républicains Laurent Wauquiez jugeant la mesure « humiliante et inutile ». Mais, pour Ségolène Royal, candidate malheureuse face à Nicolas Sarkozy en 2007, les citoyens « ont le droit de savoir si le match était à armes égales ».

Cette affaire n’est pas la seule dans laquelle Nicolas Sarkozy est mis en cause. Il a été renvoyé en correctionnelle en février 2017 par le même juge Serge Tournaire, pour financement illégal de campagne électorale, mais cette fois pour la présidentielle de 2012. Il a fait appel de ce renvoi.

Nicolas Sarkozy, 63 ans, est aussi menacé d’un procès dans l’affaire dite « des écoutes ». Il est suspecté d’avoir tenté d’obtenir d’un magistrat à la Cour de cassation, Gilbert Azibert, des informations le concernant couvertes par le secret.

Sa mise en examen dans le dossier libyen marque un formidable coup d’accélérateur dans cette affaire instruite par des magistrats du pôle financier depuis près de 5 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *